Christian Iacono innocenté lors de son procès en révision

A l’issu de son procès en révision, Christian Iacono a été acquitté des charges de viols sur son petit-fils.

« C’est un grand moment d’émotion, après quinze ans de calvaire« . Tels ont été les mots de Christian Iacono s’adressant aux journalistes à la sortie du tribunal de la cour d’assises du Rhône ce 25 mars 2015.

Peu avant, les jurés avaient conclu après trois heures de délibérés à l’innocence de Christian Iacono. Rappelons qu’il était accusé de viol sur la personne de son propre petit-fils Gabriel. Les jurés n’ont donc pas été convaincu de la culpabilité de l’accusé. Contrairement à l’avocat général qui a fait part de son « intime conviction ». Ce dernier a précisé que «Gabriel a bien été victime d’abus sexuels. L’auteur en est son grand-père Christian Iacono, c’est la seule explication rationnelle».

  • L’avocat général demeure convaincu de la culpabilité de Christian Iacono

christian iaconoCe procès est le dernier événement d’une longue série qui a commencé au début des années 2000. Gabriel Iacono accuse alors son grand-père de l’avoir violé à plusieurs reprises entre 1996 et 1998. Il est condamné en première instance en 2009. Puis en appel en 2011 à neuf en de prison. Christian Iacono a effectué 16 mois de prison avant d’être remis en liberté suite aux rétractions de son petit-fils qui avait maintenu ses accusations pendant plus de dix ans.

L’annulation de sa condamnation pour viol a eu lieu le 18 février 2014. Ceci a conduit automatiquement à un troisième procès, cette fois en révision. Ce procès qui avait débuté le 16 mars vient donc de connaitre son épilogue avec la relâche de Christian Iacono.

A la sortie du tribunal, Christian et Gabriel se sont embrassés. Interrogé sur son avenir, le néo acquitté a ensuite déclaré « Je viens de faire 80 ans, je ne vais pas faire de grand projet d’avenir. Je ne sais pas, je vais réfléchir… Je vais employer les années qui me restent à les utiliser. Et je vais essayer de réparer un petit peu, dans la mesure du possible, les plaies et les cicatrices que cette affaire a laissées dans la famille »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.